Tablature Lalanne, Jean-Flix - Veille 84

Lalanne, Jean-Flix - Veille 84

Title: Veillée 84
Subtitle:
Artist:
Album:
Author: JF Lalanne
Copyright:
Tabled by:
Instructions: [email protected]
Notices:
Tempo: 140 BPM
Tracks: 2
Instruments:
Bars: 147
Tabs: Lalanne, Jean-Flix - Veille 84.gp3
Lyric
Quand la nuit couvre les trottoirs millénaires de cette ville
Malaise, tu sens que la tension couvre
Ere glacière mec, dur à piger
Comme la banquise elle vit des années figées
Han! Marseille la nuit petit
OĂą les cerveaux s'Ă©veillent pour travailler les victimes
Centre interlope oĂą on a fait nos armes
Sortie de cabaret, on croise de vulgaires loques
Le feu est dans nos cœurs même si maintes fois refroidi
La peur ici est une maladie
Si bien que les paluches que tu serres sont Ă  demi-ennemies
Et les pifs sont les mĂŞmes qu'Ă  Miami
Assis sur les terrasses, les yeux dans les Ă©toiles
On cherche oĂą est la foi pour ne pas mettre les voiles
Ouais, pour fuir ils boivent
Une vie rude, lĂ  oĂą naissent et meurent les braves
LĂ©gendes sur les quais du port au nord de la ville
Je perpétue l'honneur et le nom de ma famille
C'est ça, IAM d'où il y a rien ou si peu
De ces pâtés de rues, bordés de snacks miteux
Dire qui est qui c'est dur
La BAC et les crapules tournent Ă  trois dans les voitures
Le contrôle frôlera la bavure à chaque fois, maintenant c'est sûr
Vu ce qu'ils portent Ă  la ceinture
Marseille la nuit, les aires sous réverbères
Le sort vise les mĂŞmes et se tue Ă  te faire perdre
Bocal empoisonné avec plein de locataires
Pour se tirer de là, beaucoup vendent père-mère
LĂ  on rentre sur les bords de la spirale
On chie sur les élèves et vendent que des mirages
Mais c'est la Cour de justice et pas des miracles
Et tu va passer ta vie Ă  valser lĂ  sur le pinacle
Écoute, on a grandi avec des voyous
Cette vie je la rĂŞve pas, moi je veux tailler ma route
Voyage au bout de l'enfer, au fric marié on joue
A la roulette russe avec cinq balles dans le barillet
Marseille centre ville, dès que le soleil tombe
C'est Crypte show, l'atmosphère est vile
Les artères se vident, le cœur n'a plus de poul
Et les porches garnis de pauvres gars qu'ont plus de sous

Notre Dame veille, la nuit s'Ă©tend
Ombres titubantes, atmosphère pesante
Remplissent les rues réputées plus clémentes
Pris entre beau temps et blattes géantes
La ville vit, nerf Ă  vif, Ă  jamais virulente